Les secrets pour faire une bonne tasse de café

Tout restaurateur sait qu’une bonne tasse de café est essentielle pour gagner et fidéliser la clientèle. Après tout, le café est notre boisson préférée, matin, midi et soir. Lorsque nous sortons pour manger, une bonne tasse de café est un élément essentiel de l’expérience du repas. Si le café qui nous est servi est faible ou, pire encore, de goût ancien, nous risquons de ne jamais retourner dans ce restaurant, quel que soit le goût de la nourriture. C’est pourquoi les restaurants les plus prospères veillent à ce que leurs clients aient une bonne tasse de café à chaque fois qu’ils les visitent. Voyons ce qu’ils savent faire.

Pour une tasse de café vraiment délicieuse, les secrets sont simples et les règles sont peu nombreuses. Cependant, si vous vous écartez de la formule simple, les résultats peuvent être décevants.

Croyez-le ou non, la température et la qualité de l’eau utilisée pour préparer le café sont importantes. Commencez toujours par de l’eau froide. Une eau tiède ou tiède ne permet pas à l’arôme de se développer pleinement. Idéalement, la température du café devrait se situer entre 60 et 70 degrés. Si vous commencez avec de l’eau tiède, vous n’extrairez pas tout l’arôme, ce qui entraînera une perte d’une partie de la complexité du goût de ce grain de café.

Une bonne tasse de café n’est bonne que si le café que vous utilisez est bon. Vous avez probablement remarqué que le prix des marques commerciales varie considérablement. Pourquoi ? Comme pour tout le reste, c’est une question de qualité.

Les grains de café arabica poussent dans les zones de forêt tropicale, en altitude et généralement sous un couvert d’arbres plus grands. Cela signifie que les grains de café se développent et mûrissent plus lentement et donnent un goût plus raffiné et des nuances de goût, par rapport aux grains de café Robusta, cultivés à plus basse altitude et qui mûrissent plus rapidement, au détriment de la bonne saveur.

Certains fabricants utilisent tous les grains de café Robusta dans leur produit, qui se vend à un prix inférieur et a un goût plus fade. Le café meilleur marché peut être un cas de “bêtise au centime près”, car vous devrez peut-être utiliser plus de café pour obtenir une force que vous appréciez. Vous vous privez également de la saveur que vous attendez d’une bonne tasse de café. Essayez une seule boîte de café Arabica et voyez si elle n’est pas plus économique qu’un café moins cher.

Le dernier secret d’une bonne tasse de café est une cafetière propre. Rien ne peut gâcher le goût de votre café plus rapidement qu’une cafetière dont les huiles se sont accumulées lors des précédentes infusions. Frottez votre cafetière à l’eau savonneuse après chaque utilisation et faites passer une fois par semaine une dilution moitié eau moitié vinaigre dans la cafetière. Après avoir fait passer la solution de vinaigre dans la cafetière, utilisez ensuite une casserole d’eau claire pour éliminer tout goût de vinaigre qui pourrait subsister.

La vérité sur l’arabica et le robusta

On croit souvent que les grains arabica sont meilleurs que les robusta. Cependant, si vous vous aventurez en Italie, vous entendrez peut-être une autre histoire. Ainsi, la question se pose de savoir quel est le grain supérieur.

Plusieurs facteurs ont contribué à cette controverse. Par exemple,le fait que les grains arabicas doivent être cultivés dans des endroits plus élevés et qu’ils sont vendus à un prix plus élevé conduit à croire en leur qualité plus fine. En outre, les personnes habituées à sa saveur ont naturellement tendance à la préférer.

Pourtant, en Italie, la fève de Robusta est la reine. En général, les Italiens semblent moins influencés par le tas de mousse produit par l’Arabica, et plus enclins à la forte saveur du Robusta.

Il était donc logique que les fournisseurs de café analysent les avantages des deux grains. La conclusion qui en a résulté, à savoir qu’une combinaison des deux rendrait ce qui serait considéré comme le mélange parfait, a été confirmée par les masses qui achètent le même. C’est ainsi qu’est apparue une gamme de café composée d’un pourcentage de grains d’Arabica et de Robusta.

La vérité dans ce cas est que les deux grains ont des qualités individuelles, mais la préférence dépend de différents facteurs. L’expression “le meilleur des deux mondes” semble être appropriée. Bien sûr, il y aura toujours de fervents partisans de l’un ou l’autre de ces grains. Mais, la progression indique clairement que la combinaison est peut-être la meilleure sélection.

Quelques faits intéressants à connaître sur les plants de café

Combien d’entre nous savent à quoi ressemble un plant de café, ou comment les grains de café qui se détachent des branches se transforment en ce qui entre dans la fabrication de l’une de nos boissons les plus appréciées. Le café n’est en aucun cas une denrée bon marché, mais plutôt un luxe auquel beaucoup sont prêts à se livrer, ce qui se traduit par des ventes rapides et sa popularité dans le monde entier. Nous ne pouvons pas nous imaginer commencer notre journée sans la tasse de java quotidienne, malgré toute l’ignorance qui entoure ce produit. Le voyage des grains de café, depuis son origine jusqu’à notre tasse quotidienne de ce délicieux breuvage, est absolument fascinant.

Pour commencer, c’est dans les forêts tropicales d’Afrique que le café est originaire. Et le premier homme à avoir bu du café serait un berger éthiopien qui aurait été attiré par le comportement fringant de ses troupeaux lorsqu’ils consommaient des baies de café. Cela l’a incité à en goûter lui-même, ce qu’il a effectivement fait et a ainsi créé l’histoire.

Il existe environ 25 espèces de café, dont deux seulement, l’arabica et le robusta, qui sont cultivées à des fins commerciales et qui finissent dans nos tasses de café. Parmi les autres espèces, certaines peuvent être utilisées comme plantes d’intérieur et servent davantage à alimenter la conversation qu’à donner un sens à la vie.

Le caféier arabica pousse comme un arbre ayant un seul tronc d’où poussent les autres branches. L’arabica est la plus petite des deux plantes mais produit un grain supérieur qui est plus riche en saveur et en complexité de goût.

En revanche, le caféier Robusta a un aspect plus arbustif et possède plusieurs troncs mineurs. Cependant, le goût fin et complexe caractéristique de l’Arabica fait défaut aux grains du caféier Robusta. La teneur en caféine du robusta est également plus élevée, bien qu’il ait tendance à avoir des notes d’amertume, ce qui n’est pas forcément du goût de tout le monde.

Les plants de café peuvent atteindre une hauteur de plus de 10 mètres s’ils sont laissés à eux-mêmes. Cependant, les producteurs commerciaux limitent la hauteur des plants de café de huit à quinze pieds pour une récolte optimale.

Lorsqu’ils sont cultivés dans des conditions idéales, les caféiers ont des feuilles vert foncé à la surface cireuse. Les feuilles peuvent mesurer de 5 à 10 cm de long et environ la moitié de la largeur, tandis que les fleurs sont blanches et odorantes et poussent en grappes épaisses le long des branches.

La cerise de café devient mûre et prête à être récoltée plus de huit mois après la floraison, moment auquel elle prend une teinte rouge vif. Chaque cerise a généralement deux grains, mais le problème est que tous les grains ne mûrissent pas en même temps. Il faut donc plusieurs récoltes et beaucoup d’attention pour ramasser les fèves d’un seul arbre, ce qui augmente le coût du produit fini.

Les conserves de café produites en masse par les grandes entreprises recherchent toujours un mélange sain des deux types de grains afin de trouver l’équilibre parfait entre un coût de production plus faible et un goût satisfaisant. Toutefois, si vous souhaitez n’avoir que le meilleur du café, vous devrez opter pour des cafés gourmets portant le label 100% Arabica. Ils coûtent beaucoup plus cher, même si leur arôme et une gorgée suffisent à justifier leur prix élevé.